[Brèves] La Concarn’eau libre sous haute protection samedi 1er août


La première manche de la coupe de Bretagne de nage en eau libre à Concarneau, prévue ce samedi 1er août, aura une saveur particulière cette année.

Les sportifs sur le départ, l’an dernier.
Les sportifs sur le départ, l’an dernier. | OUEST-FRANCE

La première étape de la coupe de Bretagne de nage en eau libre se déroule samedi à 17 h. Pas moins de 300 nageurs seront présents au départ des diverses épreuves, depuis la plage du quai Nul. Et toutes les mesures sanitaires seront respectées.

« Nous avons voulu préparer l’événement en démontrant que nous sommes raisonnables, car d’autres épreuves auront lieu ensuite. On se doit d’être exemplaires », souligne Gaëlle Istin, la présidente du Club nautique concarnois (CNC), à l’origine de la tenue de cette épreuve.

Un protocole complet

Le protocole exemplaire s’applique aux nageurs, mais concerne également les spectateurs et tous les passants évoluant sur le domaine public maritime. « Sur cette zone nous ne pouvons pas contraindre le public à porter le masque, mais nous devons inciter les gens. Notamment par le biais d’annonces régulières, toutes les 30 minutes, avec un haut-parleur », précise l’organisatrice.

Quant aux nageurs, ils devront porter le masque dans les zones de la chambre d’appel, lors de la présentation des épreuves. « Une fois les participants réunis dans la chambre d’appel, ils seront appelés individuellement à se rendre dans la zone de départ. Ce n’est qu’au moment de pénétrer dans l’eau que le compétiteur déposera son masque dans une corbeille », développe Gaëlle Istin, épaulée par plus de 60 bénévoles.

Jusqu’au top départ, le compétiteur devra scrupuleusement demeurer dans le périmètre qui lui aura été affecté. « Exceptionnellement nous avons dérogé à la règle des départs mixtes. Garçons et filles partiront donc séparément. Cela nous permet de disposer de groupes plus petits », explique Gaëlle Istin.

Pas d’attroupement

Dès l’arrivée, le nageur entrera dans une démarche dynamique. Pas le temps de narrer ses mésaventures autour d’un gobelet de café. « Par le biais de couloirs, on évitera tout attroupement dans la zone de ravitaillement. Chaque participant, aussitôt sorti de l’eau, prendra possession d’un sachet contenant de quoi retrouver des forces et une bouteille d’eau. La buvette sera également active. On commande et on part sans attendre. Nous avons privilégié les canettes et avons banni toute présence de gâteaux maison, au profit de barres chocolatées. De notre côté, nous mettons tout en œuvre afin de limiter le moindre élément déclencheur ». Alors, samedi, que l’on soit nageur ou pas, on sort masqué et sans tuba.

Samedi 1 er  août, de 12 h 30 à 18 h, les nageurs s’attaqueront à un 5 000 m ou un 1 500 m, tandis que 16 équipes de quatre s’élanceront dans un relais. Les néophytes bénéficieront d’un challenge de 500 m.