3QPKBZW4CRGDBGZSCXZ5DSSOWE.jpeg

Mohammed Khalil, député du Conseil Civil du village de Al-Hawl, regarde les tombes du cimetière pour les réfugiés du camp adjacent. Avec l’arrivée des 60000 réfugiés dans le camp, le petit village s’est vu contraint de créer un cimetière dédié aux nombreux morts du camp: maladies, accidents, mais aussi de nombreux meurtres dus à la violence et à la radicalisation extrême qui y règnent.

Mohammed Khalil, député du Conseil Civil du village de Al-Hawl, regarde les tombes du cimetière pour les réfugiés du camp adjacent. Avec l’arrivée des 60000 réfugiés dans le camp, le petit village s’est vu contraint de créer un cimetière dédié aux nombreux morts du camp: maladies, accidents, mais aussi de nombreux meurtres dus à la violence et à la radicalisation extrême qui y règnent.