WUGR6WL7DJEI3LDDRKJROICNT4.jpeg

Des femmes patientent dans la clinique du camp de Al-Hawl, en Syrie, avec plus de 60 000 réfugiés dans le camp, dont 12000 “étrangers”. La clinique peine à soigner les nombreux réfugiés et manque de moyen. Pourtant la violence ici sévit, et les dangers sont nombreux.

Des femmes patientent dans la clinique du camp de Al-Hawl, en Syrie, avec plus de 60 000 réfugiés dans le camp, dont 12000 “étrangers”. La clinique peine à soigner les nombreux réfugiés et manque de moyen. Pourtant la violence ici sévit, et les dangers sont nombreux.