Archives de la catégorie: Humour

[Humour] Les Nobel de la science improbable épinglent Trump, Poutine, Erdogan, Modi…


La 30e cérémonie de remise des Ig Nobel, qui récompensent des études scientifiques – volontairement ou non – loufoques, s’est déroulée, jeudi, par téléconférence.

Le prix Ig Nobel 2019 est présenté lors de la 29e cérémonie de remise des prix, à l’université d’Harvard (Massachusetts), le 12 septembre 2019.

Jeudi 17 septembre, Covid-19 oblige, la 30cérémonie de remise des Ig Nobel, qui récompensent des études scientifiques – volontairement ou non – loufoques, s’est déroulée comme se déroule la vie professionnelle de beaucoup de chercheurs depuis le début de la pandémie : par téléconférence. Il n’y a donc pas eu toute la légèreté inhérente à cet événement bon enfant (voire potache) et aucune pluie d’avions en papier ne s’est abattue sur la scène du Sanders Theatre de l’université Harvard où il se tient d’ordinaire.

Néanmoins, les autres éléments qui font le sel de cette cérémonie étaient au rendez-vous : un mini-opéra dont le livret a été écrit par le père de cette manifestation – et pape de la science improbable –, l’Américain Marc Abrahams ; un billet de 10 000 milliards de dollars zimbabwéens remis aux lauréats, qui ne fera pas leur fortune puisque cette monnaie, victime d’une hyperinflation délirante, n’a plus cours ni valeur ; de vrais Nobel présents pour donner (virtuellement) leur prix aux vainqueurs ; et, enfin, de l’humour puisque la science improbable a pour but de faire sourire d’abord et réfléchir ensuite.

Lire aussi Marc Abrahams, pape de la science improbable

Identifier les narcissiques à leurs sourcils

On sourira donc en apprenant que l’Ig Nobel de psychologie est allé à deux Canadiens qui ont établi une méthode pour identifier les narcissiques à leurs sourcils. On pouffera peut-être en lisant qu’en acoustique a été récompensée une équipe internationale ayant réussi l’exploit d’introduire un alligator de Chine dans une pièce étanche remplie d’un air enrichi en hélium, pour voir si la fréquence de ses « vocalisations » en était affectée. Une autre expérience curieuse ayant pris des animaux comme sujets a été primée dans la catégorie « Physique » : une équipe ukraino-australienne a en effet testé l’effet de vibrations à haute fréquence sur la forme des vers de terre… Les bestioles ont néanmoins eu leur revanche, si l’on en croit l’Ig Nobel d’entomologie qui a couronné l’Américain Richard Vetter pour une étude traitant de la peur des araignées (qui ne sont pas des insectes, rappelons-le) chez certains entomologistes. Avoir huit pattes au lieu de six fait parfois une grosse différence.

La description d’une autre phobie, la misophonie, a été récompensée dans la catégorie « Médecine ». Ce trouble rend insupportables, pour ceux qui en sont atteints, des sons anodins comme, par exemple, les bruits de mastication de son voisin de table. En économie, les lauréats se sont intéressés au lien entre, d’un côté, le PIB et les inégalités socio-économiques d’un pays et, de l’autre, la fréquence du baiser sur la bouche dans ledit pays… La loufoquerie apparente est allée encore plus loin avec l’Ig Nobel de science des matériaux, qui a distingué le travail insolite d’une équipe d’anthropologues et d’archéologues américains. Ceux-ci ont voulu vérifier l’histoire de cet Inuit censé avoir démembré un chien avec un couteau fabriqué à partir de ses propres excréments gelés. Nous mettrons pour une fois entre parenthèses notre conscience professionnelle (qui oblige en général à décrire en détail le protocole de l’expérience) pour aller directement au résultat : n’essayez pas, ça ne marche pas.

Cinq tueurs professionnels chinois récompensés

Parfois, l’humour du jury vire cependant au sarcasme. L’Ig Nobel de la paix est ainsi allé à l’Inde et au Pakistan, deux nations nucléaires qui aiment jouer à la provocation mutuelle. Dans la catégorie « Management » ont été récompensés cinq tueurs professionnels chinois. Le premier, payé pour exécuter quelqu’un, a sous-traité au deuxième, qui a sous-traité au troisième, etc., jusqu’au cinquième. L’assassinat n’ayant, au bout du compte, pas été commis, l’exemple souligne l’efficacité de la délégation dans l’entreprise…

Enfin, cette 30édition n’aurait pas été réussie si on n’y avait pas évoqué la pandémie de Covid-19. Les dirigeants de neuf pays ont ainsi été distingués dans une catégorie spécialement créée pour l’occasion : l’éducation médicale. Vladimir Poutine (Russie), Donald Trump (Etats-Unis), Jair Bolsonaro (Brésil), Boris Johnson (Royaume-Uni), Narendra Modi (Inde), Andres Manuel Lopez Obrador (Mexique), Recep Tayyip Erdogan (Turquie), Alexandre Loukachenko (Biélorussie) et Gourbangouli Berdimoukhamedov (Turkménistan) ont en effet réussi à démontrer scientifiquement que, par leurs décisions en période de crise sanitaire, les responsables politiques pouvaient facilement tuer plus de gens que les médecins.




[Humour] Quelle évolution !

Quelle  évolution !



L’évolution dans le sport


 

 Alors que les jeunes de l’époque jouaient à des jeux populistes et primitifs tels que le football, les choses ont changé.

Sans doute inspirés par Tiger Woods, les jeunes de la diversité se passionnent aujourd’hui pour des sports plus élitistes.

Leur passion et leur dévouement sont tels qu’ils se baladent même en ville avec leurs clubs de golf. Des exemples à suivre.

 

2 L‘élégance

 

 

Incroyable mais vrai : dans une époque pas si lointaine, les femmes se baladaient sur les Champs-Elysées déguisées en prostituées.

Dieu merci, la diversité a amené avec elle une haute idée de la morale.

Ainsi, si les Françaises daignent faire l’effort de s’assimiler .

 

 3 La nouvelle cuisine

Emmanuel Macron nous a rappelé à juste titre qu’il n’existait pas de culture Française.

Cependant, grâce à l’enrichissement culturel que nous apporte l’immigration, les choses sont en train de changer.

Mais on ne trouve malheureusement encore aucun Kebab au guide Michelin.

 

4 L’enrichissement culturel

  

Alors que l’immigration Européenne avait permis de relever péniblement le piètre niveau du cinéma Français avec des acteurs de la trempe de Jean Gabin et  Lino Ventura.

Il aura fallu attendre les années 2000 pour voir de vrais talents crever l’écran avec le charisme qui manquait cruellement à la bande d’Audiard.

 

5 Le renouveau télévisuel


 

On se demande encore comment Jacques Chancel a su captiver son auditoire pendant un demi-siècle sans n’avoir jamais eu recours à des procédés comiques tels que le pipi, le caca, et le cucul.

Heureusement, les heures les plus sombres de la culture audiovisuelle sont révolues.


 La chanson engagée


 

Brassens et Booba ont en commun l’amour du bon mot grivois.

Cependant, il nous suffit de comparer certains de leurs vers les plus fleuris pour s’apercevoir que le vrai génie littéraire se trouve du côté du rappeur.

Brassens : Qui est-ce qui veut me laisser faire, im naturalibus, un p’tit peu d’alpinisme sur son mont de Vénus ?

Booba : Elle roule en Clio, elle a un piercing au clito, j’lui crache dans les chicots, j’m’arrache aussitôt.

 

7 L‘ attitude citoyenne et responsable

 

 

Alors que la plupart des Français  avaient l’incongruité de s’asseoir “normalement” dans le métro, on trouve aujourd’hui des esprits libres qui importent des comportements novateurs afin bousculer les idées reçues : après tout, qu’est-ce que la normalité ?


 8 Le vivre ensemble

Certains quartiers de Paris, comme Barbès, sont aujourd’hui vibrants, colorés et pleins de vie.

On peine à croire qu’il y a encore 50 ans, Barbès était à mourir d’ennui.
Pas un seul Tati, aucun multiculturalisme et des trottoirs balayés jusqu’au désespoir.


L’horreur mono-culturelle.

 



[Humour] Cette Covid 19 a dû être inventée par une femme…

Elle a réussi simultanément à suspendre le football, fermer les bars et tenir les maris à la maison.
– Après un mois de confinement en couple, les gilets jaunes demandent la retraite à 75 ans !
– Le coronavirus est plus fort que les gilets jaunes :
· Il fait baisser le prix des carburants,
· Il est en train de régler le problème des retraites,
· Il fait chuter la pollution de l’air,
· Il fait baisser la délinquance,
· Et en plus nous consommons français !
– Ce qui est fou dans cette histoire, c’est qu’ on va rester enfermés plus longtemps que Balkany, mais sans les millions…
– Manger, canapé, dormir, caca, sortir un peu, manger, dormir, canapé…
J’ai l’impression d’ être un chat.
– Le coronavirus n’a pas de jambes, il utilise celles des crétins qui n’ont encore pas compris.
– Le nombre des verbalisés est supérieur au nombre des contaminés, ce qui prouve vraiment qu’on a plus de cons que de malades…
– Quand le gouvernement parlait de l’isolation à 1 euro pour tous, je ne voyais pas ça comme ça…
– Commander des masques deux mois après le début de l’épidémie, c’est comme commander des préservatifs le jour de l’accouchement…
– Plus personne ne tient les barres dans le bus ou le métro. Après le confinement, les champions de surf vont avoir de la concurrence !
– Mon mari m’a acheté une carte du monde et m’a donné une fléchette en me disant :
“Lance la fléchette sur la carte et, dès la fin du confinement, nous partirons en voyage là où elle tombera “ : On va passer deux semaines derrière le frigo…
– Ce virus est bien chinois : on est tous « cantonnais » à la maison et on « riz jaune ».
alain@barras.fr

[Humour] Pour les petits enfants d’aujourd’hui et les autres

Imagine un moment que tu sois né en 1900.
Quand tu as 14 ans commence la Première Guerre Mondiale et celle-ci se termine quand tu as 18 ans avec un solde de 22 millions de morts.
Peu de temps après, une pandémie mondiale, la grippe espagnole, tue 50 millions de personnes. Tu en ressors vivant et indemne, tu as 20 ans.
Puis à 29 ans, tu survis à la crise économique mondiale qui a commencé avec l’effondrement de la bourse de New York, provoquant l’inflation, le chômage et la famine.
À 33 ans, les Nazis arrivent au pouvoir.
Tu as 39 ans quand commence la Seconde Guerre Mondiale et elle se termine quand tu as 45 ans. Pendant l’Holocauste, 6 millions de Juifs meurent. Il y aura plus de 60 millions de morts au total.
Quand tu as 52 ans commence la guerre de Corée.
Quand tu as 64 ans, la guerre du Vietnam commence et se termine quand tu as 75 ans.
Un enfant né en 1985 pense que ses grands-parents n’ont aucune idée à quel point la vie est difficile, mais ils ont survécu à plusieurs guerres et catastrophes.
Un enfant né en 1995 et aujourd’hui âgé de 25 ans pense que c’est la fin du monde quand son colis Amazon prend plus de trois jours à arriver ou quand il n’obtient pas plus de 15 « likes » pour sa photo publiée sur Facebook ou Instagram …
En 2020, beaucoup d’entre nous vivons dans le confort, avons accès à plusieurs sources de divertissement à la maison, et pouvons grâce aux aides gouvernementales survivre paisiblement à une nouvelle pandémie.
Mais les gens se plaignent parce que pendant plusieurs semaines ils doivent rester confinés chez eux. Ils ont pourtant de l’électricité, le téléphone, de la nourriture, de l’eau chaude et un toit sur la tête.
Rien de tout cela n’existait autrefois. Mais l’humanité a survécu à des circonstances beaucoup plus graves et n’a jamais perdu leur joie de vivre.
Et depuis des jours, nous nous plaignons parce que nous devons porter des masques pour entrer dans les supermarchés, faire les boutiques, prendre le transport en commun …
Il serait peut-être temps d’être moins égoïste, d’arrêter de se plaindre et de chialer.
alain@barras.fr

[Humour] Test pour devenir policière…

Un inspecteur de police fait passer un test à trois blondes en vue de devenir policière dans son équipe.
Il regarde la première blonde et lui montre une photo. – C’est un suspect, regarde bien sa photo pendant 30 secondes et dis-moi comment tu le reconnaîtrais dans la rue ? La blonde répond : – Facile, il n’a qu’une oreille. Le visage de l’inspecteur se défait : – Normal qu’il n’ait qu’une oreille, la photo est de profil.
Il se tourne maintenant vers la deuxième blonde et lui montre la même photo et lui pose la question. Réponse : – Facile, il n’a qu’une oreille. Le policier commence à s’énerver : – Réfléchis un peu … Normal qu’il n’ait qu’une oreille, il est de profil !!!
Il se retourne vers la troisième blonde et lui lance : – Bon, réfléchis bien avant de dire une connerie comme tes copines … Comment reconnaîtrais-tu le suspect ? La blonde un peu stressée et paniquée réfléchit avant de lancer un : – Euh .. facile, il porte des lentilles de contact.
Le policier qui n’était pas au courant de cet indice va donc voir le dossier et vérifie l’information, et effectivement, le suspect portait bien des lentilles de contact. Il retourne vers la blonde, très surpris et lui demande : – Félicitations, le suspect porte bien des lentilles, mais comment as-tu deviné ? – Facile… avec une seule oreille, il ne pouvait pas porter de lunettes !!!
alain@barras.fr

[Humour] À lire ce style proche de la Père Fection, on frise presque l’Abbé Attitude

Après celle de l’Abbé Bête, voici l’histoire de l’abbé du Mont Saint-Michel… Un petit bijou de texte :
Au Père Spicace, Un grand malheur est arrivé à l’abbaye et j’ai la pénible mission de vous en faire part. Mardi soir, pendant que l’abbé Nédictine donnait les dernières grâces, l’abbé Quille perdit l’équilibre dans l’escalier et tomba inanimé dans les bras du Père Iscope. Les révérends pères, en perdant l’abbé Quille, perdaient leur seul soutien . Un seul restait joyeux : le père Fide. Quant à l’abbé Tise, il n’y comprenait rien. Il aurait bien voulu que le saint Plet l’aide à comprendre ce qui s’était passé mais rien n’y fit . Après l’accident de l’abbé Quille, on alla chercher le Père Manganate et le Père Itoine, les deux médecins de l’abbaye. Ils pensaient ranimer le malheureux mais leurs efforts furent vains et celui-ci décéda peu après . Le lendemain fut donc célébré son enterrement. Chacun fut appelé à l’abbaye par les célèbres cloches du Père Sonnage. La messe fût dite sur une musique de l’abbé Thoven. Le père Hoquet fut chargé du sermon et comme il n’y avait pas de chaire, il monta sur les épaules du Père Choir. A la fin de l’homélie, le Père Cepteur fit la quête et remit les dons ainsi recueillis à notre frère africain : l’abbé N’Pé. Après la messe, une grande discussion s’engagea pour le transport de la bière : l’abbé Canne et l’abbé Trave voulaient passer par les champs. Le Père Clus s’y opposa. L’abbé Casse en fut enchanté . Le Père San avec sa tête de turc ne voulait rien entendre . Le Père Vers et le Père Nicieux semaient le doute dans les esprits . Finalement on décida que, comme à l’accoutumée, l’abbé Taillière serait chargé du transport du corps du défunt. Devant la tombe creusée par le Père Forateur et en l’absence du Père Missionnaire, l’abbé Nédiction donna l’absolution . le Père Venche et l’abbé Gonia avaient joliment fleuri la tombe . Celle-ci fût recouverte d’une belle pierre tombale préparée par l’abbé Tonneuse. Sur le chemin du retour, le spectacle fut déchirant. Le Père Pendiculaire était plié en deux de douleur et de chagrin . L’abbé Vitré était lui aussi plein de larmes . La Mère Cédès , invitée pour l’occasion, fermait la marche en compagnie du frère du Père Igord . A l’arrivée, le Père Sil et l’abbé Chamelle préparèrent le repas tout en consultant les livres culinaires du Saint Doux. Le Père Ri Car, le Père Nod et le Père Collateur servirent à boire et chacun pût se remettre de ses émotions .
Signé : L’abbé BICI
alain@barras.fr